Station: [7] Lamiarum Unguenta

  • Hexenmuseum Schweiz

Dans la médecine populaire les plantes médicinales ont rempli un rôle important. Des plantes nocturnes locales contenant des substances hallucinogènes étaient utilisées pour produire des onguents analgésiques et assourdissants. Les sorcières utilisent des herbes non seulement pour des usages de dommage mais aussi pour des usages de guérison elles conjurent avec certains accoutrements de charme comme les herbes, des parties du corps humain ou animaux par exemple cheveux, ongles, ossements, urine ou avec toutes sortes des reptiles. Ces derniers étant toujours associés avec le domaine du diable. Il est supposé que les sorcières peuvent par un seul contact ou même avec un mauvais œil endommager les humains et les animaux. Avec leurs charmes de dommage elles ne causent pas seulement des maladies et de l’impuissance mais sont capables d’influencer la nature et déclencher du mauvais temps pour détruire la récolte. Les accidents quotidiens étaient ramenés à un charme de dommage, provoqué par une sorcière. Un suspect était souvent très vite trouvé.