Station: [102] Calvaire/ Portail sud de la cathédrale


Het is bijna alsof de tijd hier heeft stilgestaan! Wie voor het zuidportaal, de hoofdingang van de dom, staat, ziet talrijke bouwkundige en artistieke bijzonderheden. Het ingangsportaal is weelderig gedecoreerd met bogen, draagstenen, hogels en kruisbloemen. Aan de middenpijler hangt de stervende Christus. De apostelen in de nissen begeleiden hem. 

Bijzonder fascinerend zijn echter de levensgrote stenen figuurgroepen. Ze tonen scènes uit het leven en sterven van Jesus Christus. Een echt pareltje is de kruisiging van Jezus. Hij hangt daarbij tussen twee misdadigers, die de bijbel sjacheraars noemt. De „goede“ en de „slechte“ sjacheraar kunt u herkennen wanneer u kijkt wie er boven hun hoofd hun zielen in de vorm van kleine kinderen ophaalt. Andere scènes die u kunt bewonderen zijn de loochening van Jezus door het volk; rechts ziet u hoe Jezus in zijn graf wordt gelegd en daarnaast de wederopstanding van Jezus uit het graf waarbij de soldaten verbijsterd toekijken. On dirait presque que le temps s’est arrêté ici ! Lorsqu’on se tient devant le portail sud, l’entrée principale de la cathédrale, on peut remarquer de nombreuses particularités architecturales et artistiques. L’architecture du portail d’entrée est richement ornementée d’arcs, de consoles, de crochets et de fleurons ; le Christ bénissant accueille sur le pilier central. Dans les niches, les apôtres l’accompagnent. Mais ce qui fascine particulièrement l’observateur, ce sont les groupes de figures en pierre, quasiment grandeur nature. Ils représentent des scènes de la vie et de la mort de Jésus-Christ. La plus remarquable est la crucifixion de Jésus qui se trouve au milieu entre deux criminels, désignés dans la,Bible par le terme de « larrons ». Vous pouvez faire la différence entre le « bon » et le « mauvais » larron en regardant au dessus de leur tête qui vient chercher leurs âmes, représentées sous la forme de petits enfants… Les autres scènes sont : à gauche Jésus victime des moqueries du peuple, à droite d’abord la mise au tombeau de Jésus et à côté, la résurrection de Jésus sortant de la tombe avec les soldats stupéfaits étendus sur le sol. Le donateur des groupes de sculpture était le chanoine Gerhard Berendonck. Vous pouvez le voir dans toutes les scènes, représenté par un personnage aux mains jointes. Nous ne savons plus aujourd’hui quel artiste a créé ces œuvres extraordinaires – mais il appartenait sans aucun doute aux grands de son époque. L’abondance de décors historiques qu’on trouve aujourd’hui encore dans la cathédrale de Xanten est impressionnante: 17 autels historiques, de nombreuses tapisseries murales, des chandeliers, des sculptures partiellement en couleur et pour finir des meubles tels que la stalle du chœur datant du Moyen Âge. Des objets sacrés précieux, qui furent utilisés jadis pour le culte, ont pris le chemin du Stiftmuseum. On peut les y admirer quasiment « à portée de main ». Une animation informatisée y relate également en quelques minutes l’histoire de la construction de la cathédrale gothique pendant plus de 300 ans.